Le New York Times :

ESSAYEZ LA MÉTHODE FELDENKRAIS  

Santé personnelle  Jane E. Brody 30 oct. 2017

"Après 2 sessions d'une heure focalisées sur la prise de conscience du corps et la maîtrise du mouvement à l'Institut Feldenkrais de New York, j'ai compris ce que cela signifiait de prendre conscience de la légèreté incroyable de mon être. Après avoir relâché, au moins temporairement, la tension musculaire qui aggrave les douleurs de mon dos et de ma hanche, j'ai eu l'impression de marcher sur un coussin d'air.

Longtemps je m'étais abstenue d'écrire sur cette méthode qui lutte contre la douleur, parce que je pensais qu'il s'agissait d'une sorte de charabia New Age sans aucune base scientifique. Grand Dieu , comme j'avais tort ! 

La méthode Feldenkrais est une de ces techniques du mouvement de plus en plus populaires semblables à la méthode Alexander, qui tentent de mieux intégrer les connexions entre l'esprit et le corps. En prenant conscience de la manière dont notre corps interagit avec son environnement, et en apprenant à nous comporter avec moins de stress, il devient possible de renoncer aux modèles habituels du mouvement qui causent une douleur chronique.

C'est Moshe Feldenkrais, un physicien israélien, ingénieur mécanicien et expert en arts martiaux, qui a développé cette méthode, après une blessure au genou qui faillit le rendre incapable de marcher. En se fiant à sa connaissance experte de la gravité et de la mécanique du mouvement, il a mis au point des exercices pour aider le corps à apprendre des façons plus simples et plus efficaces de se mouvoir.

Je suis allée à l'Institut sous la pression de Cathryn Jacobson Ramin, auteure de l'ouvrage récemment publié «  Crooked » qui détaille la nature et les résultats de toutes les méthodes pour traiter les douleurs du dos, un problème qui me tourmente, par intermittence, depuis des décennies.

Dans son livre elle rapporte l'expérience de Courtney King, qui souffrit de spasmes invalidants dans le dos alors qu'elle n'avait pas 30 ans. Mme King suivait plusieurs cours de danse par semaine et pratiquait le yoga, et elle pensait que le stress de ces activités pouvait être la cause de la douleur dans son dos tendu et rigide. Mais à la suite d'un certain nombre de sessions Feldenkrais, elle dit à Mme Ramin : «  j'ai compris que la douleur avait plus à voir avec la façon dont je me tenais chaque jour. » 

Après une seule session, j'ai compris ce qu'elle voulait dire. Quand je m'impose de marcher bien droite et souple, de m'asseoir avec le dos droit, et même de faire la cuisine détendue et sans hâte, je ne souffre pas. Les mouvements lents, souples et répétitifs que j'ai pratiqués dans un groupe Feldenkrais m'ont aidée à prendre conscience de la façon dont j'utilisais mon corps dans mon environnement ; la prise de conscience est le premier pas vers un changement de comportement.

Le fait d'utiliser des petits muscles pour accomplir des tâches qui requièrent des muscles gros et puissants provoque fatigue et douleur de manière injustifiée. C'est pour moi une difficulté ordinaire, dont je suis responsable.

Le cours collectif, appelé Prise de Conscience par le Mouvement, fut suivi d'une session individuelle, appelée Intégration Fonctionnelle , avec un thérapeute qui contribua à libérer les muscles et articulations raides qui limitaient mes mouvements et accroissaient mon inconfort. Grâce à des manipulations douces et des mouvements passifs, le thérapeute personnalisa son approche de mes besoins particuliers.

Le but ultime des deux sessions est, en effet, de ré-actualiser le cerveau – d'établir de nouveaux chemins neuronaux qui induiront des mouvements simples physiologiquement, efficaces et confortables. Bien que la méthode Feldenkrais ait été développée au milieu du 20ème siècle, les neurophysiologistes ont depuis démontré la plasticité du cerveau, son aptitude à créer de nouvelles cellules, à se réorganiser et, en effet, à apprendre de nouvelles manières de faire.

La beauté des cours Feldenkrais est qu'ils sont à la fois relativement bon marché ( cours collectifs de 15 $ à 25 $ en moyenne ; sessions individuelles de 100 $ à 200 $) et potentiellement accessibles à presque tous. Il y a plus de 7000 professeurs et praticiens qui travaillent dans 18 contrées, y compris ceux, nombreux, qui oeuvrent aux Etats Unis. On peut participer quels que soient son âge, sa force, son aptitude physique, son état de bien-être. Leur effet calmant contrecarre le stress qui résulte de muscles contractés, de la raideur et de la douleur.

Beaucoup de praticiens, comme Marek Wyszynski, directeur du Centre de New York, ont commencé leur vie professionnelle comme kinésithérapeutes, quoique d'autres praticiens aient commencé sans formation médicale. Ils suivent alors une formation de trois ans et demi pour devenir certifiés de la méthode Feldenkrais.

Mr Wyszynski a expliqué qu'il commence par observer la manière dont les patients utilisent leur squelette - comment ils s'assoient, se lèvent, et marchent d'une façon qui peut causer ou contribuer à leur pathologie, qu'il s'agisse de maladie des disques vertébraux, d'arthrite, de douleur à l'épaule, ou d'articulation du genou endommagée... En accord avec l'observation avisée du Dr Feldenkrais :  "si vous ne savez pas ce que vous faîtes, vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez " on donne alors aux patients une expérience sensorielle claire de la manière dont leur posture et leur comportement contribuent à leur douleur et à leurs limitations physiques.

Par exemple, certaines personnes peuvent faire usage d'une force excessive, serrer les dents, retenir leur souffle ou se précipiter, causant une tension musculaire et un stress du squelette injustifiés. Il y a des années, j'ai réalisé que mes fréquents maux de tête étaient le résultat de l'habitude inconsciente de serrer les mâchoires quand je me concentrais intensément sur une tâche comme coudre ou cuisiner. Les professeurs Feldenkrais ne donnent pas de formules pour se comporter de la manière adéquate ; ils se fient plutôt à l'aptitude de leurs patients à les découvrir seuls et à s'auto-corriger.

Une fois que les étudiants ont pris conscience de leurs habitudes contreproductives, on leur donne l'opportunité d'expérimenter des mouvements, des postures et des comportements alternatifs et, la pratique aidant, de créer de nouvelles habitudes qui sont moins susceptibles de causer de la douleur.

Mr Wyszsynski m'a dit qu'il y a plus de 1000 leçons Feldenkrais disponibles couramment , dont la plupart impliquent des actions de la vie quotidienne comme se mettre en extension, se lever d'une chaise, se tourner, se courber et marcher.

En tant qu'ingénieur mécanicien et physicien, le Dr Feldenkrais a compris que le boulot du squelette était d'adapter les effets de la gravité afin de rester droit. Et il a voulu y parvenir de la manière la plus efficace possible.

Avec deux cylindres de mousse, perché l'un au-dessus de l'autre, Mr Wyszynski a démontré un principe de base de la méthode Feldenkrais. Lorsque le cylindre supérieur était centré sur le cylindre inférieur, il tenait en place sans assistance. Mais quand il était décentré, perché vers le bord du cylindre inférieur, il basculait. Si, au lieu de cylindres, c'étaient les parties du squelette de quelqu'un qui étaient de travers, ce seraient alors les muscles tendus qui devraient empêcher le patient de s'écrouler.

Comme Mr Wyszynski l'a expliqué : " Une bonne posture permet au squelette de tenir debout et de soutenir le corps sans dépenser inutilement de l'énergie en dépit de l' attraction de la gravité. Toutefois, avec une mauvaise posture, les muscles font une partie du travail, et avec un soutien médiocre du squelette, les muscles doivent rester contractés pour empêcher le corps de tomber. "

Cette traduction est gentiment proposée par Marie-Thérèse Masson aux élèves d'Isabelle Jannet, Association Liberté de mouvement - janvier 2018

Découvrez ces vidéos que j'ai choisies pour vous!

En 1 click chaque rectangle vert vous dévoile une facette de la Méthode Feldenkrais ™ :  

Pour vous mettre aussi en mouvement :

tél. 06 86 46 85 61 

à bientôt!